Finances, participation, démocratie

Une commune par et pour les citoyens

Depuis 2007, la crise économique frappe tous les échelons de pouvoir, sans exception. Ainsi, la faillite de Dexia n’a pas épargné les comptes des communes. Malgré cela, la majorité ixelloise continue à dépenser sans compter, investissant près de 40 millions d’euros pour la rénovation de bâtiments communaux. Dans le même temps, un audit indépendant de l’administration a pointé de gros problèmes d’organisation et de gestion ainsi qu’une démotivation importante des agents communaux. Nous voulons mieux utiliser l’argent, faire de la maison communale “la maison de tous les Ixellois” et faire en sorte que la commune soit véritablement à l’écoute de ses habitants.

Nos propositions

01_-_finances.jpg
Mener une politique fiscale équitable : transparence sur l’usage des impôts, garantie de la solidarité entre les différentes catégories d’habitant-e-s, contribution en fonction des charges entraînées pour la collectivité (logements vides, stands publicitaires sur la place Flagey, bâtiments des institutions européennes…).

Solliciter les moyens supplémentaires mis à disposition par le fédéral, la Région et même l’Europe : compensation des exemptions de taxes accordées aux institutions internationales, subsides pour les projets (Beliris, enfouissement des bulles à verre, collaborations entre communes pour la mise en place de centrales d’achats…), etc.

Organiser l’administration de manière moderne et efficace en partenariat avec le personnel communal : ouvrir les services communaux le samedi matin, augmenter le nombre de formulaires téléchargeables et interactifs en priorité pour les démarches fréquentes, accélérer la réorganisation des services sur la base des conclusions de l’audit.

Mener les politiques en partenariat avec les Ixellois : redynamiser les commissions consultatives (personnes handicapées, femmes, aînés, vélo…), ouvrir le journal communal aux habitants, organiser la gestion participative de la Maison de la Solidarité et de la Maison de quartier Malibran avec les associations et les habitants, soutenir et enrichir les outils de consultation des citoyens sur les enjeux importants en favorisant les plates-formes de rencontre et d’échange entre tous les acteurs concernés (habitants, usagers, professionnels…) par thématique ou par quartier, mettre en place une charte associative et assurer un soutien structurel aux associations, permettre aux habitants de décider de l’affectation d’une partie du budget communal (budget participatif).

Renforcer la démocratie locale : mettre sur le site de la commune les questions des conseillers et un compte-rendu compréhensible des conseils communaux, offrir aux mandataires et aux citoyens la possibilité d’obtenir sans frais l’ordre du jour du conseil communal sous format électronique.