Enfance, jeunesse, enseignement, aînés

Une solidarité entre générations depuis la crèche jusqu’aux aînés

Commune universitaire, Ixelles accueille de nombreux étudiants, qui décident souvent, après leurs études, de s’installer dans la commune et d’y fonder une famille. Notre commune compte également de nombreux aînés dont il faut rencontrer les besoins spécifiques. Même si elle est moins forte que dans d’autres communes, l’augmentation de la population se fait sentir à Ixelles aussi. Il faut donc offrir des services de qualité pour chaque période de la vie : crèches, écoles, maisons de repos. L’allongement de la vie se traduit aussi à Ixelles par une augmentation du nombre de personnes âgées : une part importante d’entre elles sont confrontées à l’isolement ou à la perte d’autonomie. Nous voulons également favoriser les rencontres entre les différentes catégories d’âges à travers l’organisation d’activités intergénérationnelles.

Nos propositions

05_-_enfance.jpg
Offrir un accueil de qualité pour tous les enfants : augmenter les places en crèche et dans d’autres milieux d’accueil (haltes-accueil, crèches parentales, accueillantes conventionnées), favoriser les comportements bons pour la santé et l’environnement dans les milieux d’accueil (alimentation durable, produits d’entretien naturels…), soutenir l’accès et l’intégration des enfants handicapés, offrir des activités extrascolaires accessibles à tous (prix en fonction des revenus), anticiper l’essor démographique qui nécessitera la création de 500 places dans les écoles d’ici 2015, développer des espaces de jeux dans les quartiers.

Faire des écoles des lieux d’émancipation : assurer à tous les élèves la qualité de l’encadrement pédagogique nécessaire pour un accès à des bases scolaires solides (en particulier en veillant à la stabilité des équipes et au dialogue entre la commune et les équipes pédagogiques), réduire le coût des voyages scolaires et des classes vertes, évaluer et au besoin intensifier les expériences d’immersion linguistique, encourager les comportements favorables à la santé et à l’environnement (rangs à pied et à vélo, aliments sains dans les cantines scolaires, etc.), mettre en place des soutiens spécifiques pour les enfants en difficulté (remédiation, tutorat, écoles de devoirs…).

Développer les lieux de détente et d’expression pour les jeunes : proposer des activités nouvelles, monter des projets en adéquation avec les besoins des jeunes (valorisation de l’espace rue du Viaduc, Mosaïque XL) et en créer de nouveaux (rampe de skate, maison de jeunes…), créer à la bibliothèque et à la ludothèque des activités tournées vers les 13-25 ans, favoriser les projets menés par des associations qui souhaitent encadrer, divertir et soutenir les jeunes dans leurs initiatives d’expression, d’art et de développement personnels (atelier graph, danse, rap, etc.).

Permettre aux jeunes d’être des citoyens à part entière : concevoir un Plan Jeunesse local en concertation avec l’ensemble des jeunes, pérenniser le conseil consultatif des enfants et le conseil des jeunes, offrir des espaces d’expression et de détente.

Accueillir au mieux la communauté estudiantine : développer l’offre de logements en partenariat avec les institutions d’enseignement supérieur et la Région, créer un “guichet étudiant” centralisant les informations générales pour faciliter leur intégration dans la commune.

Favoriser le bien-être et l’autonomie des aînés : créer un service communal d’information et de soutien aux aînés (mobilité, situations de canicule ou de grands froids…), développer une politique de maintien à domicile (service de petites réparations à domicile, conseils d’aménagements dans les appartements), soutenir les initiatives d’habitats groupés et de logement intergénérationnel, rendre l’espace public accueillant aux plus âgés (trottoirs, places…), prendre en compte les besoins spécifiques des différents publics des maisons de repos, lutter contre toutes les discriminations, valoriser l’expérience des aînés (rencontres dans les écoles et les maisons de repos).