Si Ecolo Ixelles se réjouit à la fois de la volonté d’apaiser le trafic de la chaussée d’Ixelles et de l’approche de la fin des travaux, beaucoup d’ombres restent au tableau du réaménagement de la seconde artère commerciale de la région de Bruxelles Capitale​.

Pour Audrey Lhoest, cheffe de file Ecolo au conseil communal et riveraine​ “​si le projet est plein de bonnes intentions, la chaussée ressemble ​aujourd’hui ​davantage à une vaste dalle de béton qu’à une rue conviviale “pour les gens”​”​ (NDLR, du nom “Ixelles for people” donné au projet de réaménagement par les autorités publiques).

Et de poursuivre ​”le problème majeur réside dans le fait que la majorité MR-PS-DéFi n’a pas entendu les comités de quartier et les riverains dans leurs demandes répétées d’un environnement qui inclue des arbres (​pourtant​ abattus), des espaces verts, des aires de ​détente​ & des bancs, ou encore des aménagements pour les enfants.”

Au rang des inquiétudes, l’élue communale et 2ème de liste en vue des élections​ ​relève également​, entre autres​:

  • un risque que les 16 arbres promis entre la rue de la Paix et la place Fernand Cocq ne soient jamais plantés voire se transforment en arbrisseaux (en pots) vu le peu de profondeur en terre étant donné les nouveaux impétrants​ alors que l’on connaît les bienfaits de la présence d’arbres (a fortiori de gros arbres) en matière de lutte contre la pollution de l’air​;
  • l’absence ​de​ dispositif pour vérifier les autorisations d’accessibilité à la chaussée qui pourrait entraîner ​​de gros problèmes de sécurité. Ainsi, a priori, tous les automobilistes ​auront donc la possibilité​ ​d’​emprunter la chaussée​ sans risque d’amende,​ alors qu​’il s’agit bien d’une ​zone 20 km/h où les usagers faibles, dont les enfants, devraient être prioritaires​ ​;`
  • la non indemnisation des commerçants, qui ont beaucoup souffert des travaux ​depuis un an, ​et qui attendent toujours de pouvoir bénéficier d’une petite compensation financière;
  • des craintes ​persistantes ​pour ce qui concerne le plan de circulation et le danger d’un report de trafic de la chaussée d’Ixelles vers les petites rues habitées avoisinantes;
  • enfin, ​les riverains​ reste​nt​ très sceptique​s​ quant à la suite de l’organisation des travaux, le chantier étant, quelles qu’aient pu être les promesses, très loin d’être terminé​ (cfr photos prises ce matin​ en annexe​)…​

Et Christos Doulkeridis, candidat bourgmestre aux futures élections communales d’octobre 2018, de conclure: “il n’y a pas de fatalité​ et il s’agit ici d’une premier pas dans la bonne direction, mais il y a clairement une occasion ratée de montrer qu’on peut réaliser ce type d’aménagements en ce concertant vraiment avec les habitants. L’enjeu pour nous les écologistes sera de corriger le recul fait en termes de verdurisation via des pratiques basées sur la co-construction des projets avec les Ixelloises et les Ixellois, dans l’intérêt de notre magnifique commune.”

Illustration “Save our trees save us” : Anthea Missy | antheamissy.com | @myskyispink | @antheamissy