Céline DelforgeDéputée bruxelloise, 37 ans et deux enfants.

La croissance des inégalités couplées à l’épuisement des ressources naturelles que nous connaissons actuellement sont intenables. Face à ce constat, mon action politique s’inscrit dans la simplicité volontaire : faire mieux et autrement !

C’est pour cette raison que mes principales priorités sont le transport public et la sauvegarde du commerce de proximité indépendant.

Le transport public parce que

  • la mobilité est au cœur de nos vies quotidiennes, de l’économie et de l’environnement,
  • la STIB est le premier employeur de Bruxelles et représente un énorme potentiel d’emplois durables et non délocalisables,
  • il suffirait d’y faire arrêter des trains pour, qu’avec ses 29 gares, Bruxelles dispose d’un Réseau Express Bruxellois (REB)

Le commerce de proximité indépendant parce que

  • il crée du lien social dans les quartiers
  • il offre un important réservoir d’emplois
  • il nous permet d’avoir accès à des circuits de distribution diversifiés

En savoir plus ? www.celinedelforge.be !

Biographie

Naissance à Ixelles le 29 octobre 1976.

Etudes primaires à l’école communale d’Etterbeek.

Etudes secondaires au Lycée Jacqmain et à l’Athénée d’Auderghem.

Licenciée en Sciences Politiques de l’Université Libre de Bruxelles (orientation Sociologie Politique).

Deux enfants : Gilles (7 ans) et Soizic (2 ans).

Parcours politique

Dès l’Université, elle milite au sein d’ECOLO-ULB

1999 – 2001 : Assistante parlementaire du Député Vincent Decroly.

2000 : 2001 : Céline rejoint l’équipe de la Régionale bruxelloise du parti. Elle y est spécifiquement chargée de coordonner les échevins écolos dans les différentes communes.

2000 : Habitante du quartier de la Grand’Place, elle est élue Conseillère Communale à la Ville de Bruxelles et désignée Cheffe du Groupe ECOLO.

2003 : avec d’autres, elle fonde ECOLO-J, le mouvement des jeunes écologistes. Ces jeunes sont impertinents et turbulents. Ils soulèvent des problèmes nouveaux et gardent la juvénile et saine attitude de s’indigner fasse à l’inégalité. Céline s’y fait remarquer par une énergie et une ténacité à défendre les idéaux de la gauche.

Elle déménage à Ixelles

2004 : elle se présente aux élections régionales. Symbole de la jeunesse radicale verte, elle est élue directement grâce à ses voix de préférence et devient la plus jeune Députée régionale bruxelloise francophone. Là, elle y défendra des matières typiquement régionales comme les travaux publics ou la mobilité ou communautaires comme la question de la consommation des drogues.

Depuis 2009 : Vice-Présidente du Parlement Régional Bruxellois.

Combats

Elle milite ardemment pour l’usage de moyens de déplacements alternatifs à la voiture individuelle, à commencer par les transports en commun. On retiendra ses combats pour interdire les voitures 4X4 en dehors du désert et des champs, pour améliorer les conditions de travail des employés de la STIB, la gratuité des transports en commun, pour la mise en place d’un réseau de bus de nuit, etc.

En 2013, elle imagine un projet de Réseau Express Bruxellois, sorte de version rapide et pragmatique du RER qui servirait réellement les intérêts des Bruxellois et permettrait de voyager rapidement et aisément dans toute la Région sans grands travaux nouveaux d’infrastructure. Ce REB se présente aussi comme une alternative aux travaux pharaoniques envisagés pour l’extension du réseau de métro.

Anti-productiviste, Céline Delforge s’attachera à remettre en cause le mythe de la croissance économique, source de bien être. Elle dénoncera la surconsommation et ses dérives sociales (l’endettement) ou environnementales (le coût du transport ou des déchets). Elle combattra particulièrement la face la plus visible de la consommation : la publicité dans l’espace public, dans la rue ou dans les médias.

Par ailleurs, cette grande admiratrice de Pier Paolo Pasolini, se singularise au sein du monde politique belge, de gauche comme de droite, par sa position relative à la construction européenne. Elle croit qu’une autre Europe est possible. Une Europe qui ne serait pas celle des technocrates de la Commission et des lobbyistes, chantres du néo-libéralisme. Une Europe véritablement sociale, démocratique et égalitaire.

Elle sera la seule députée démocrate de Belgique à voter contre le Traité Constitutionnel Européen et le Traité de Lisbonne… Elle a également voté contre la ratification du TSCG par le Parlement Régional.

La joindre :
Avenue du Derby 57 – 1050 Ixelles
celine.delforge@ecolo.be
www.celinedelforge.be

Élections 2012 : Ecolo et Groen sur la ligne de départ

Ce 4 juillet, Ecolo et Groen ont présenté leurs candidat-e-s et leur projet pour Ixelles dans la perspective des élections communales du 14 octobre. La conférence de presse s'est tenue dans le local de campagne ouvert au 18 rue Malibran, au coeur du quartier populaire...