Monique PaulusJ’habite Ixelles depuis plus de 25 ans, à quelques mètres d’Etterbeek. On appelle mon quartier « le coin perdu » parce qu’il est coincé sous l’avenue de la Couronne, un peu à l’écart de l’agitation.

Il m’a fallu du temps pour appréhender les réalités communales. Quand vous avez 20 ans, vous ne vous demandez pas à partir de quel pavé vous passez d’un pouvoir local à l’autre et, longtemps, c’est le sentiment d’être bruxelloise qui a surtout prévalu chez moi. Il n’a d’ailleurs pas totalement disparu. C’est quand j’ai cherché à mettre mon temps libre au service d’un projet de société que j’ai compris ce que signifiait « penser global, agir local ».

Le local, c’est bien sûr principalement les limites de la commune, voire du quartier. C’est donc avec un plaisir mêlé de curiosité que j’ai cherché à mieux connaître les fonctionnements de la commune, en participant à des projets qui nous concernent directement, mes voisins et moi : la CLDI du contrat de quartier Sceptre, le petit projet de cohésion sociale « quartier vert » – avec la complicité de quelques voisins aux pouces verts – , la participation aux activités du Gracq Ixelles. Et, depuis 2006, l’occupation de mon mandat de conseillère au CPAS d’Ixelles : une fenêtre particulièrement instructive sur la face cachée de certaines réalités ixelloises, urgentes, grinçantes, prioritaires dans une société qui se veut humaine ; un lieu où on tente de mettre sur pied des réponses accessibles, réalistes et durables, pour les Ixellois plongés dans le désarroi d’exigences inatteignables.

Le projet de société, c’est celui que défend Ecolo depuis les années 70, et qui fait son petit chemin avec persévérance et une pertinence de mieux en mieux reconnue. Quand je me suis sentie suffisamment disponible, je me suis tournée tout naturellement vers la locale Ecolo d’Ixelles, pour proposer mon soutien pratique. J’y ai trouvé une équipe organisée, accueillante et clairvoyante et depuis, j’en suis membre. A travers mon activité dans la locale, j’accompagne un projet de commune conviviale, incluante, verte, animée culturellement, habitable, respirable. Bref : jouissive !

Pour l’ordinaire, je suis enseignante dans le secondaire, et je profite de la surprise que renouvelle chaque 1er septembre. C’est là aussi une question de militance : j’espère par cette fonction participer à l’éveil des jeunes à la relève des défis du XXIè siècle : émancipation, bien être et bon sens, égalité femmes/hommes… Je trouve à travers ma présence en classe la cohérence nécessaire entre ma vision du monde et mon activité professionnelle.

Sur le territoire, vous me croiserez

  • le matin à vélo sur l’avenue de la Couronne ;
  • l’après-midi en chemin vers le parc Léopold, en train de promener le chien (ben oui, je ramasse les crottes !) ;
  • le dimanche au marché place Jourdan ;
  • aléatoirement place Flagey autour du « paquebot » ou porte de Namur

A part ça, avec l’âge, je deviens un peu casanière. Je fais mes trajets à vélo et tout trajet à vélo est forcément un effort musculaire ! Aussi, pour faire l’économie de « mon » énergie, je privilégie systématiquement les services de proximité et j’apprécie la diversité de l’offre ixelloise qui me permet, en quelques coups de pédale,

  • de manger Afrique ou Japon,
  • de faire un plongeon rue de la Natation ou une promenade à l’abbaye de la Cambre,
  • de satisfaire ma curiosité entre musée des Sciences Naturelles et musée d’Ixelles,
  • de magasiner entre Toison d’Or et rue de la Paix,
  • de spectaculer entre Varia et Marni,
  • de rêver entre Vendôme et UGC,
  • de me former entre ULB et Elzenhof ;
  • de composter entre rue Gray et …Jardin des Haricots !

Bref, Ixelles, …c’est

Ixcellent !

Au plaisir de vous y croiser,

Monique Paulus

Élections 2012 : Ecolo et Groen sur la ligne de départ

Ce 4 juillet, Ecolo et Groen ont présenté leurs candidat-e-s et leur projet pour Ixelles dans la perspective des élections communales du 14 octobre. La conférence de presse s'est tenue dans le local de campagne ouvert au 18 rue Malibran, au coeur du quartier populaire...

Coup de projo sur… Monique Paulus

Quelle(s) fonction(s) occupes-tu à la locale et au sein d'Ecolo en général ? Je suis conseillère CPAS. Pourquoi milites-tu chez Ecolo en général, et à Ixelles en particulier ? Chez Ecolo en général car je suis convaincue par l’urgence d’inventer un mode de...