Jeudi dernier, le Conseil de la Zone de police Bruxelles-Ixelles a adopté le budget 2021. Voici l’intervention de notre conseiller de police, Abdeslam Tay.

Nous, Conseiller.e.s Ecolo-Groen Ixelles-Elsene, PS et PTB, de la Zone de Police Bruxelles-Ixelles, avons soutenu lors de ce Conseil la déclaration de politique générale (DPG) et le budget 2021. Une DPG qui soutient “un corps de police au service de la population qu’il se doit de protéger et de servir de son mieux, en toutes occasions et circonstances, sans nulle discrimination”.

Budget à l’équilibre malgré une année de crise sanitaire mondiale inédite dans l’histoire récente.

Un budget volontariste pour relever « le défi de la tranquillité, de la sécurité et de la salubrité publique couplé à l’indispensable vivre ensemble » dans une ville région capitale fédérale, européenne et métropole internationale.

Budget élaboré et adopté dans un contexte de crise qui a forcé la zone à gérer autrement ses 2650 membres du personnel tout en maintenant le service aux citoyen.ne.s via :

  • L’adaptation de ses missions,
  • Le télétravail, la digitalisation et le recours à des outils numériques et de connectivité,
  • La gestion d’une certaine dégradation des relations police-population,
  • Le recrutement, la formation (+226.410,64€ par rapport aux comptes 2019) et la professionnalisation des collaborateurs/trices,

Nous retiendrons quelques chiffres importants :

  • 80% du budget annuel (213.239.264,88€) dépenses en matière de personnel,
  • 20% frais de fonctionnement (23.065.000€) dont des investissements importants en matière de formation, digitalisation, études, assurances,
  • 140.364.105,52€ de recettes sous forme de dotations communales : 84% ville de Bruxelles et 16% Commune d’Ixelles,
  • 109.933.596,64€ d’autres recettes (régionales, fédérales, …)

Nous y soulignons quelques actions importantes qui vont dans le bon sens :

  • les efforts en faveur de la diversité,
  • la lutte contre les stéréotypes, les discriminations, le sexisme, l’homophobie, le harcèlement en rue,
  • le coaching et la promotion sociale (en matière de recrutement),
  • la gestion négociée de l’espace public,
  • la gestion des violences (intrafamiliales) et la cybercriminalité,
  • de meilleures conditions d’accueil des victimes de violences,
  • l’usage de caméra dans un cadre légal,
  • le développement des Secteurs d’Action Prioritaires (SAP),
  • le profilage professionnel et la lutte contre les tendances à la polarisation,
  • des bornes de réception du citoyen avec options numériques,
  • des régisseurs de quartier,
  • le décloisonnement entre services et collègues,
  • une réelle réflexion sur la « culture d’entreprise » (la Zone de police n’est pas une entreprise comme les autres),
  • les investissements dans des vélos électriques, des véhicules hybrides et l’amélioration des performances énergétiques … pour une meilleure mobilité et moins de pollution.

Pour toutes ces raisons et dans l’intérêt du maintien d’un service de qualité aux citoyen.ne.s par notre Zone de Police Bruxelles-Ixelles, nous votons pour l’adoption de ce budget avec ferme conviction.

Nous remercions, à cette occasion, le Chef de Corps, les agents de la Zone pour leur investissement de tous les jours au service des citoyen.e.s, les personnes qui ont travaillé, avec sérieux et rigueur, à l’élaboration de ce budget ambitieux, les Bourgmestres Philippe Close et Christos Doulkeredis, le Collège et les Conseillers et Conseillères de police de la zone Bruxelles-Ixelles qui ont soutenu ce Budget.

Abdeslam Tay
Conseiller communal Ixelles
Conseiller Zone de police Bruxelles – Ixelles