Un nouveau schéma de circulation est prévu pour le Nord D’Ixelles avec

  • Une zone 30 sur l’ensemble du périmètre compris entre Toison d’or, Trône, Louise, Lesbroussart et Malibran;
  • Un périmètre en zone 20 km/h avec priorité aux piétons pour la chaussée d’Ixelles et certaines rues avoisinantes (trois zones spécifiques avec des règles propres sont instaurées).

Schéma: Schéma_circulation_Commission_MOB_24-04-2018-version mail

Un projet qui devrait contribuer à apaiser le quartier…Cependant, des questions subsistent:

  • Aura-t-on un jour des bus électriques pour la ligne 71 qui fréquentera la zone semi-piétonne et peut-on espérer respirer un air moins pollué? Il serait question de bus hybrides en 2019 et de bus électriques en…2020, peut-être;
  • Il faudra évaluer la situation après la fin des travaux et s’assurer que le trafic de la chaussée n’est pas reporté sur les petites rues habitées avoisinantes;
  • Où sont prévus les arbres entre la rue de la Paix et la place Fernand Cocq? Mystère…Dans l’état actuel des travaux, rien ne semble prévu à cet effet (ni la profondeur nécessaire d’ailleurs)…
  • Les caméras de surveillance censées enregistrer les plaques des voitures non autorisées à emprunter la chaussée d’Ixelles ne seront placées qu’en septembre ou octobre. Or, la fin des travaux est annoncée (non plus pour fin juin mais) pour le 7 juillet. La commune (majorité MR-PS-DéFi) avait insisté sur l’importance que chaque utilisateur prenne tout de suite de (nouvelles) bonnes habitudes, c’est réussi…
  • On se demande comment se déroulera le tourne à droite qui est prévu de la rue Prince Albert vers la rue de l’Arbre Bénit -en longeant la chaussée d’Ixelles- alors que sont également présentés à cet endroit un hôtel (Moxy) ainsi qu’un arbre et, d’après les visuels exposés le 4 mai au soir au petit théâtre Mercelis, un (nouvel) espace de gazon…
  • Pourquoi ne prévoit-on pas de bacs à plantes (sur le modèle de ceux de la rue Keyenveld) entre la porte de Namur et la rue de la Paix, où AUCUN arbre n’est prévu?!
  • Peut-on espérer d’autres modifications pour la place Fernand Cocq ou devra-t-on se contenter d’un projet qui reste très minéral et peu convivial?

Audrey Lhoest et Marie-Carmen Bex resteront très attentives à la suite du chantier et au nouveau projet, c’est-à-dire, entre autres, à la sécurité des usagers faibles, à un bon accès pour les personnes à mobilité réduite, au confort des riverains, à la propreté, mais aussi à la nécessaire reverdurisation du quartier après l’abattage des arbres décidé d’autorité par la majorité MR-PS-DéFi.

Enfin, Audrey Lhoest est particulièrement inquiète pour la mixité sociale et commerciale d’un quartier de plus en plus livré aux promoteurs, dont la seule préoccupation reste la rentabilité, avec des montants de loyers et de vente d’appartements exorbitants.