Ce jeudi 22 février 2018, le Conseil communal d’Ixelles a adopté à l’unanimité une motion visant à renommer la gare d’Etterbeek, située sur le territoire d’Ixelles et à proximité des universités VUB et ULB, en gare d’Ixelles-Universités / Elsene-Universiteiten. Déposée par Geoffrey Roucourt, conseiller communal Ecolo, la motion a été co-signée par l’ensemble des chef·fe·s de groupe du Conseil (MR, PS, DéFi, cdH). Pour Ecolo Ixelles, la mesure peut sembler symbolique (et les symboles sont parfois importants) mais la motion va bien au-delà.

Tout d’abord, signalons que cette idée n’est pas neuve au sein d’Ecolo Ixelles. En effet, en 2006, Philippe Dellis, candidat aux élections communales, en avait fait un thème de campagne (lors du Conseil communal, Geoffrey Roucourt lui a d’ailleurs dédié la motion).

Un peu d’histoire

C’est en 1854 que tout a démarré, et en 1880 qu’une petite gare est construite (toujours visible sur un des quais de la gare). C’est le tracé des frontières communales de l’époque qui a donné le nom à la gare, même si tout a changé par la suite : les frontières et la localisation du bâtiment de la gare. Retrouvez cette histoire très intéressante et les cartes d’époque sur le blog “Histoires d’Ixelles”.

Les points d’attention d’Ecolo

Lors de la présentation de la motion, Geoffrey Roucourt a insisté sur plusieurs points importants pour Ecolo. Tout d’abord, le changement de nom de la gare d’Etterbeek en gare d’Ixelles-Universités n’est pas juste un symbole du municipalisme poussé à l’excès. Il avait d’ailleurs pensé au fait régional et la gare aurait pu s’appeler « Bruxelles-Universités » ou « Bruxelles-Campus » comme suggéré par Bruxelles Mobilité dans son étude prospective Mobil2040. Mais c’est oublier que l’ULB et la VUB ne sont pas les seules universités à Bruxelles et que les campus de la Plaine et du Solbosch ne sont pas non plus les seuls campus. Il ne semble pas non plus excessif de demander qu’un des quatre arrêts SNCB sur le territoire d’Ixelles porte le nom de la commune.

Ensuite, la motion réaffirme le soutien de la commune à une politique de mobilité durable, notamment par l’offre ferrée; elle demande aussi qu’un dialogue permanent s’installe entre les différents acteurs : SNCB, Fédéral, Région, commune, universités. Il est en effet primordial de développer l’offre ferroviaire et que la commune insiste sur le développement de cette offre, notamment concernant cette gare.

De même, il est important que la commune poursuive le dialogue entamé avec l’ULB et la VUB et les futurs acteurs de Usquare. La collaboration entre les universités et la commune doit encore être approfondie et bénéficier tant aux universités et à leur public qu’à la population ixelloise.

Pour le groupe Ecolo, il ne s’agit donc pas d’une simple opération cosmétique de façade, cela va bien au-delà.

Pour conclure, Geoffrey Roucourt a remercié les différent·e·s chef·fe·s de groupe ainsi que le Collège communal d’Ixelles, en particulier l’échevine de la Mobilité et des relations avec les Universités pour le dialogue constructif et le soutien à la motion. On obtient parfois des choses depuis l’opposition…

Le texte de la motion

Motion visant à renommer la gare d’Etterbeek en gare d'”Ixelles-Universités – Elsene-Universiteiten”
Déposée par Geoffrey Roucourt, conseiller communal Ecolo
Co-signée par Anne Delvaux, cheffe de groupe PS, Gautier Calomne, chef de groupe MR, Anne-Rosine Delbart, cheffe de groupe DéFi, et Julie de Groote, cheffe de groupe cdH
Séance du Conseil communal du 22 février 2018

LE CONSEIL,

Vu la Nouvelle Loi Communale ;

Considérant que la Gare d’Etterbeek se situe sur le territoire de la commune d’Ixelles ;

Considérant que la gare est à proximité de l’Université Libre de Bruxelles (ULB) et de la Vrije Universiteit Brussel (VUB), situées elles aussi sur le territoire de la commune d’Ixelles ;

Considérant le futur projet Usquare sur le site de l’ancienne école de Gendarmerie d’Ixelles à proximité de la gare et la volonté des différents acteurs engagés d’y développer un nouveau quartier ouvert, mixte, universitaire et international ;

Considérant l’intérêt pour les universités de créer un lien entre les campus et la gare ;

Considérant la volonté affichée par les recteur.rice.s de l’ULB et de la VUB d’ouvrir davantage leurs institutions sur la ville ;

Considérant leur souhait de marquer plus explicitement la présence des universités dans l’espace public ixellois ;

Considérant la volonté de la commune de renforcer ses liens avec les universités présentes sur son territoire et de développer une véritable identité de commune universitaire ;

Considérant l’importance de la fréquentation cette gare par de nombreuses étudiantes et de nombreux étudiants ainsi que par de nombreuses Ixelloises et de nombreux Ixellois ;

Considérant l’importance de maintenir et développer une offre ferroviaire intéressante sur le territoire d’Ixelles et de la Région de Bruxelles-Capitale, notamment par le soutien au développement d’un réseau express régional ;

Considérant que quatre arrêts/gares SNCB se situent sur le territoire d’Ixelles (Boondael, Etterbeek, Germoir, Luxembourg) sans que le nom de la commune n’apparaisse une seule fois ;

DECIDE :

1. De réaffirmer l’attachement de la commune d’Ixelles au développement d’une mobilité durable alternative à l’usage de la voiture en ville, notamment en développant une offre ferrée intéressante.

2. De demander aux autorités compétentes de renommer la gare d’Etterbeek en gare d’”Ixelles-Universités / Elsene-universiteiten”, afin d’établir clairement le lien avec la commune d’Ixelles et les universités avoisinantes.

3. D’encourager les autorités compétentes à avoir un dialogue permanent avec les autorités communales et universitaires.

4. De charger, à cette fin, le Collège des Bourgmestre et Echevins d’envoyer la motion aux différentes parties prenantes de ce dossier, à savoir la CEO de la SNCB, madame Sophie Dutordoir, le président du Conseil d’administration de la SNCB, monsieur Jean-Claude Fontinoy, le ministre fédéral de la Mobilité chargé de la SNCB, monsieur François Bellot, le Ministre-Président de la Région de Bruxelles-Capitale, monsieur Rudi Vervoort, le ministre bruxellois de la Mobilité, monsieur Pascal Smet, la rectrice de la VUB, madame Caroline Pauwels, le recteur de l’ULB, monsieur Yvon Englert, le bourgmestre d’Etterbeek, monsieur Vincent De Wolf.

Crédits photo : © SPRB-DMS – www.irismonument.be