Audrey Lhoest a interpellé la majorité sur l’abattage “surprise” des arbres de la chaussée d’Ixelles et de la place Fernand Cocq.

Ainsi, trois jours avant Noël, le 21 décembre 2017, alors que les Ixellois préparent les fêtes de fin d’année et aspirent aux retrouvailles familiales et amicales, les autorités publiques sortent la tronçonneuse. Les habitants sont sous le choc.

Plus bas, un petit résumé d’Audrey quant aux réponses apportées par le Collège d’Ixelles à son interpellation 1022018 Ch d’Ixl et F. Coq

  • “L’échevin des travaux publics a dans un premier temps dit que c’est la Région qui était responsable de l’abattage, se ravisant ensuite et reconnaissant le part de responsabilité de la commune (madame Teitelbaum n’a d’ailleurs pas réagi quand j’ai rappelé qu’elle avait confié aux riverains que les arbres ne seraient pas coupés);
  • La commune se réfugie derrière le rapport phytosanitaire sur l’état des arbres pour justifier l’abattage, mais je n’ai toujours pas reçu le rapport et je suis curieuse d’en prendre connaissance ;
  • On attire aussi notre attention sur le grand danger que représentaient les arbres de la place F. Cocq en termes de sécurité pour les habitants. Les racines n’ayant pas subitement poussé en une nuit, on ne comprend dès lors pas pourquoi aucune mesure n’a été prise avant qu’il ne soit question de réaménager le place… ;
  • On nous rassure: il n’y a pas de retard et s’il devait y en avoir tous les travaux seront terminés en juin, comme promis ;
  • L’échevine de la mobilité n’a pas répondu positivement à ma demande (et celle des riverains) d’un Comité de suivi avant le vote d’un Plan de mobilité (il y aura un observatoire après le vote du Plan). On est à nouveau ici dans un schéma où les habitants ne peuvent pas vraiment accompagner le projet, avec les risques que l’on sait si les choix fait par le Collège posent problème dans la mise en pratique. Un nouvel exemple du manque de place laissée à la participation citoyenne ;
  • On ne sait toujours pas si les taxis et Cambio auront ou non accès à la chassée en journée, cela n’a pas été décidé, pas plus que la fermeture (ou l’ouverture) aux autos le dimanche ;
  • Nous avons reçu la confirmation qu’aucune mesure particulière n’a été prise en termes de sécurité dans le cadre de l’abattage des arbres (la commune semble donc trouver normal que les riverains de la chaussée d’Ixelles n’aient même pas été avertis alors qu’ils pouvaient sortir de chez eux à n’importe quel moment) ;
  • Le calendrier sur la plantation des nouveaux arbres n’est pas encore établi, pas plus que celui sur l’arrachage des buissons de la place;
  • Pas de réponse non plus sur la visite de terrain promise aux Comités de riverains fin novembre…”